Start-up du mois – Birdyx

Sep 12, 2022 | Stories

Start-up du mois de l’incubateur : Birdyx !

 

Loïc Fourmaux, Marina Félix, Edouard Brodeur et Simon Cros ont créé Birdyx en avril 2022. L’objectif de la start-up est de proposer aux étudiants une plateforme d’échange et de partage de fiches de révision afin de fédérer toute une communauté autour de l’apprentissage. Ils souhaitent aider tous les étudiants et étudiantes, quelle que soit leur filière, à réussir leurs études et à apprendre. Ils rêvent de devenir la plateforme de transfert de supports universitaires de référence. Avec plus de 2000 inscrits dès la première semaine de lancement de la plateforme, Birdyx réussit pleinement ! Actuellement accompagnée au sein du programme Mentorat de l’incubateur emlyon business school, l’équipe nous présente son activité. 

La genèse de Birdyx

Loïc, président et co-fondateur de Birdyx, a commencé ce projet en parallèle de ses études de STAPS à Lyon en 2020. Passionné d’informatique, il a appris à construire et coder des sites internet sur son temps libre « Un jour, j’ai décidé de m’entraîner en créant un site sur lequel j’ai partagé mes propres cours et ceux de mes amis. J’ai communiqué le lien à mon entourage proche. Au bout de 5 mois, le site comptabilisait plus de 30 000 visites ! »

Ce succès inattendu pousse Loïc à la réflexion : il se fixe comme objectif d’alimenter davantage le site avec plus de cours pour aider une cible encore plus large d’étudiants. Quelques mois plus tard, pendant l’été, il recrute deux nouveaux membres dans son équipe : Marina, étudiante en communication et Edouard, étudiant en économie. Ils l’aident à ajouter plus de filières au site qui prend de l’ampleur.

Dès la prochaine rentrée, la start-up est confrontée au mécontentement des professeurs qui viennent d’apprendre l’existence de cette plateforme et n’apprécient pas qu’ils partagent ouvertement leurs cours sur internet. Loïc décide de quitter l’établissement d’études supérieures dans lequel il étudie et se consacre au projet. Ils se lancent comme défi de trouver des solutions alternatives légales pour garantir la survie de Birdyx.

Loïc commence alors une formation de développeur web au sein de l’école 42. « J’ai toujours été passionné par l’entrepreneuriat et la création de projet. J’ai conscience de l’importance d’avoir les compétences techniques lorsque tu veux créer un projet et le réussir. En même temps, je voulais rencontrer des personnes du domaine, voir comment ils travaillent et potentiellement trouver quelqu’un de vraiment expert pour rejoindre notre équipe. Je recherchais une personne pour nous aider à structurer, à faire du développement web professionnel et faire en sorte que toutes les technologies utilisées soient cohérentes et performantes. ».

C’est dans cette école que Loïc rencontrera Simon, 18 ans, expert en codage. Il devient le 4e membre de l’équipe Birdyx.

Birdyx : une plateforme d’entraide étudiante

Birdyx est une plateforme gratuite d’entraide et de partage entre étudiants et étudiantes de fiches de synthèse de cours. L’objectif est de permettre aux apprenants un accès simple et rapide à du contenu de cours sur des sujets abordés à l’université selon sa filière. Un utilisateur peut aussi bien consulter que publier lui-même du contenu.

Afin d’exclure tout plagiat ou litige de propriété intellectuelle, la plateforme demande aux étudiants de publier uniquement leur propre fiche de révision et les encourage à citer leurs sources.

Birdyx travaille très régulièrement avec des studygram : il s’agit de comptes Instagram sur lesquels on retrouve des fiches de révision postées par le titulaire du compte. Ces fiches, très esthétiques, poussent les utilisateurs à les lire et à réviser. Ce réseau social n’étant pas fait pour partager du contenu sous ce format, la start-up propose à ces influenceurs de relayer leurs fiches sur Birdyx en échange d’une bonne visibilité. « Ce qui plaît énormément aux studygram et ce qui fait notre différence, c’est qu’aujourd’hui, on se réserve uniquement aux études supérieures. ».

La start-up se développe à grande vitesse

La start-up, créée très récemment, travaille sur de nombreux projets. « Aujourd’hui, la version en ligne propose le minimum d’action qu’on voulait développer avant d’élargir notre cible au grand public ».

1) Modifier l’arborescence du site

Il est possible actuellement de chercher du contenu par sujets et matières (anatomie, neurosciences, histoire antique, etc.). « On souhaite parfaire l’arborescence du site pour permettre aux utilisateurs de faire des recherches plus précises en ajoutant par exemple le nom de l’établissement ou le cursus ».

2) Garantir la qualité des informations

En partageant du contenu produit directement par des tierces personnes, il est très difficile de vérifier la qualité et la justesse des fiches de synthèse, surtout en multipliant les sujets et les matières. Birdyx souhaite mettre en place plusieurs méthodes afin de valider les informations publiées sur leur plateforme :

  • Ajouter la possibilité pour les utilisateurs de laisser des commentaires et des avis sur les fiches de révision.
  • Investir dans des logiciels pour détecter le plagiat et les fautes d’orthographe.
  • Créer un indice de fiabilité pour chaque fiche qui prendrait en compte la qualité de rédaction, la qualité des sources, la pertinence de la fiche, etc. Les utilisateurs les plus engagés sur la plateforme seront invités à participer à cette notation.

3) Affiner le business model

La plateforme étant actuellement totalement gratuite, la jeune équipe d’entrepreneurs est en train de considérer toutes les options qui s’offrent à elle pour développer du chiffre d’affaires. L’équipe étant composée de 3 développeurs web, ils possèdent les compétences internes pour tester des nouveaux formats et modules.

« Le projet est de développer des fonctionnalités qui vont permettre d’accompagner l’étudiant. Le but est qu’il passe le plus de temps sur le site. On souhaiterait que ça devienne un outil d’accompagnement, que les étudiants puissent faire des dossiers de fiches ; répondre à des quiz pour valider leurs révisions ; mettre en place des programmes de révision. Il y a plein de solutions pour créer du chiffre d’affaires, on ne sait pas laquelle choisir. »

 

Un mot sur votre accompagnement au sein du programme Mentorat ?

« On est arrivé au Startup Camp en Avril 2021 avec un projet peu défini. Ce programme nous a tout de suite fait beaucoup de bien. Ça nous a permis de rencontrer d’autres entrepreneurs qui connaissent ce qu’on vit quotidiennement. Etant tous très jeunes dans l’équipe, notre entourage proche à parfois des difficultés à comprendre notre mode de vie. L’accompagnement nous a permis de remettre en question notre projet de A à Z, on a pu revoir toutes les bases. On a ensuite décidé de continuer notre accompagnement par l’incubateur emlyon business school avec le programme Mentorat. Tous les intervenants et mentors savent poser les questions qui fâchent. Ça permet d’avancer efficacement. Nous sommes tous étudiants à côté du projet, il est parfois complexe de jongler avec ces deux projets en parallèle. Le fait d’être accompagné nous permet de garder un rythme régulier dans l’avancement de Birdyx

Merci à Loïc Fourmaux et Marina Félix, co-fondateurs de Birdyx pour cette interview !

 

Pour en savoir plus sur :
👉 le programme Mentorat
👉 Birdyx