Start-up du mois – Aspida

Jan 4, 2022 | Stories

Start-up du mois de l’incubateur : Aspida !

 

John Mumford, co-fondateur d’Aspida, nous présente la start-up créée en janvier 2019 et participante du programme mentorat de l’incubateur.

Quelles sont les activités d’Aspida ?  

Aspida est spécialisée dans les environnements contrôlés et déployables : 

  • ultra-propres : pour améliorer la performance d’une activité, notamment dans la pharmacie ou le spatial  
  • de confinement : pour se protéger d’un élément dangereux, par exemple dans le cas du traitement de patients infectieux 

Alors salariés dans une entreprise spécialisée dans les environnements contrôlés, John Mumford et Guillaume Ribot, ingénieurs de formation, ont pris conscience à l’occasion d’un projet hospitalier du manque et du besoin de systèmes adaptés et déployables pour l’accueil, le diagnostic et le soin de patients infectieux. Si l’on prend l’exemple des patients atteints d’Ebola, seuls trois services d’urgence en France sur 1500 sont dotés d’infrastructures aptes à les accueillir. Aspida s’est donc lancée avec la mission initiale de fournir des systèmes d’isolement adaptés à ces patients infectieux. 

« Nous avons pris le parti de nous diversifier dès le début et d’utiliser notre expertise métier avec une application marché différente, notamment dans le spatial dont nous connaissions bien les contraintes. Nous créons des systèmes visant à protéger les satellites ou les rovers martiens pendant les phases de tests en salle blanche. » La start-up a ainsi participé à des projets avec le CNES ou la division spatiale d’Airbus.  

Qu’est-ce que le programme Mentorat de l’incubateur vous a apporté ?

« Nous avons passé deux ans et demi dans des bureaux à emlyon, où nous étions vraiment bien. Cela nous a permis d’avoir accès à des infrastructures, par exemple au makers’lab pour faire du prototypage avec la découpe laser ou les imprimantes 3D, ce qui était très intéressant pour nous. On a même pu emprunter le gymnase pour assembler des équipements à quelques occasions.  

On apprécie le suivi et l’encadrement proposés dans le cadre du programme Mentorat, notamment les réunions de suivi régulières avec l’équipe de l’incubateur. Elles sont souvent tombées à des moments critiques et nous ont permis de brainstormer avec des personnes qui ont eu les bonnes réflexions pour nous cadrer. 

Avec le mentor, nous avons globalement travaillé sur l’orientation générale, la vision et les valeurs de l’entreprise. Sur des problématiques spécifiques, il ne nous a pas donné de solutions toutes faites mais nous a accompagnés pour les identifier nous-mêmes. Je pense que le mentorat est un bon outil à garder, même lorsqu’on sort de la phase start-up, ce qui est notre cas. On reste une entreprise jeune pour qui bénéficier de retours de personnes plus expérimentées, avec des visions différentes et une réflexion plus avancée que nous, est très utile. 

Enfin, il y a un aspect social très sympa à l’incubateur, où on échange avec d’autres start-up, sur nos succès ou nos coups durs. Il y a aussi un partage d’info particulièrement intéressant, par exemple pour nous orienter vers les bonnes structures et les bons contacts. » 

Quelle a été l’évolution d’Aspida ?

« Nous avons démarré avec une vision et un business plan centrés sur les systèmes de confinement pour patients infectieux. En 2019, les structures hospitalières estimaient ne pas avoir vraiment un besoin significatif d’unités de confinement, le business n’était pas suffisant à ce stade. Avec le recul, la diversification d’Aspida dans le spatial nous a sûrement permis de survivre. 

Avec la Covid, notre marché dans le médical est passé d’un extrême à l’autre et on est rentrés dans une phase où la santé peut reprendre la place qu’on pensait qu’elle devait avoir dès le début. 

Cette diversification nous a aussi permis de travailler sur des projets fous, sur Mars ou liés au lancement de fusées, sur des systèmes de confinements assez aboutis.  

Aspida s’est développée jusqu’à présent sans levée de fonds. Nous sommes aujourd’hui six collaborateurs et nous avons monté une société sœur, Carient, qui propose des prestations de services liés aux environnements contrôlés. Nous avons emménagé il y a peu à Reyrieux dans des locaux où nous avons pu installer notre propre atelier. » 

Quelles sont les valeurs chères à Aspida ? 

  • L’ingéniosité : think out of the box, trouver des solutions malines, innover. 
  • Le « happiness » : nous voulons que nos clients, fournisseurs, collaborateurs se sentent bien et que personne ne soit lésé dans une affaire. 
  • L’intégrité : elle est clé pour nous car on travaille sur des projets de très grande sensibilité et avec un impact sociétal fort. On est bons dans ce qu’on fait mais nous restons humbles et on ne surpromet jamais. 
  • La sagesse : être bienveillant, éthique, humain.  

 

Merci à John Mumford d’Aspida pour cette interview ! 

Vous souhaitez :
– en savoir plus sur le programme mentorat : 👉 rendez-vous ici
– en savoir plus sur les actualités d’Aspida : 👉 par ici