Bioxegy et Revcoo, deux startups créées par des étudiants emlyon business school, remportent respectivement le premier et le deuxième prix du concours d’innovation 697 IA. Le groupe industriel Galilé récompense ainsi deux projets à haut potentiel et à fort impact environnemental ; innovation bio-inspirées d’un côté, captation et recyclage du CO2 de l’autre !

Mardi 5 novembre, Simon De Myttenaere, co-fondateur de Bioxegy, et Paul Taton, fondateur de Revcoo, se voyaient respectivement décerner la première et la deuxième place du concours d’innovation 697 IA.

Organisé par le groupe Galilé, ce dernier récompense chaque année de jeunes startups en pointe dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’industrie du futur ou encore de l’IoT, dans l’objectif d’encourager et d’accélérer leur développement. Remis aux salons de l’hôtel des Arts et Métiers à Paris, en présence de la secrétaire d’état auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, les prix s’accompagnent de prêts d’honneur, d’un suivi et d’un hébergement possible à l’incubateur 697 IA.

Simon De Myttenaere et Paul Taton sont deux jeunes entrepreneurs diplômés emlyon business school et accompagnés par l’incubateur. Ils ont d’abord été sélectionnés parmi 139 dossiers pour participer à l’étape clé du concours : le passage dans l’émission 697 IA TV, lors duquel les candidats défendent leur projet à travers un pitch de 3 minutes. Depuis le mois de janvier, 25 candidats se sont ainsi succédés sur le plateau pour présenter leurs startups. Un exercice difficile face à un jury composé d’une dizaine d’experts, entouré du public, des caméras et de l’équipe de tournage de l’émission.

Pour Simon, la victoire est le fruit d’un « travail d’équipe et d’une importante préparation en amont du concours ». Le discours de Bioxegy, développé depuis la création de la startup il y a près d’un an et demi, a été retravaillé dans les moindres détails pour l’occasion, notamment pour s’adapter à la contrainte de temps : 3 minutes de pitch seulement pour convaincre le jury.

Simon De Myttenaere (à gauche) et Sidney Rostan (à droite), les fondateurs de Bioxegy, diplômés du Programme Grande Ecole emlyon business school

« Nous avons rédigé un discours de deux pages, auquel toute l’équipe a apporté ses suggestions après relecture. Je me le suis ensuite réapproprié à l’oral et je l’ai appris par cœur, je l’ai répété au moins 20 fois, en m’assurant de ne pas dépasser les 2 minutes et 40 secondes pour avoir un peu de marge si besoin » confie Simon. « Nous avons été particulièrement attentifs au choix des mots et des expressions employés ». La préparation et la maîtrise parfaite de son pitch lui ont ainsi permis de laisser place à l’improvisation pendant le passage dans l’émission et de répondre habilement aux questions du jury.

 

Paul Taton, fondateur de Revcoo et diplômé du MS Entrepreneuriat et Management de l’Innovation, lors de la remise des prix du concours 697 IA

 

Pour Paul Taton, fondateur de Revcoo, la préparation a aussi été la clé de la réussite de son pitch. Son passage dans l’émission, vécu comme un challenge personnel, a été un exercice formateur et l’occasion de s’enrichir des échanges avec les membres du jury : « Les questions étaient particulièrement pertinentes, elles m’ont permis d’avancer dans le projet en reconsidérant certains points et en prenant conscience de nouveaux axes d’amélioration ».

 

 

Parmi les 14 projets sélectionnés pour la finale lors du passage dans l’émission, 4 ont finalement été récompensés : Push4M a remporté le prix « coup de cœur », DATASWATI le troisième prix, Revcoo le deuxième prix et enfin Bioxegy, le premier prix.

Pour les deux entrepreneurs, la victoire offre non seulement l’accès à des prêts d’honneur de 25 000€ pour le premier prix et de 15 000€ pour le deuxième prix, mais aussi un gage de crédibilité et une reconnaissance au sein de l’écosystème qui devraient encourager leurs démarches futures.

« Nous allons utiliser ces ressources pour donner plus d’élan à notre développement, notamment en accélérant le recrutement d’ingénieurs et de biologistes issus des meilleures écoles » explique Simon De Myttenaere pour Bioxegy. Du côté de Revcoo, le prêt d’honneur de 15 000€ servira principalement à réaliser « une étude de faisabilité de la technologie de capture de CO2 et une étude pour les brevets (antériorité et rédaction des brevets) ».