Emlyon business school accueille cette semaine les 100 porteurs de projets sélectionnés pour la 9ème édition de Lyon Start Up. Objectif : faire décoller quelques-uns des meilleurs projets entrepreneuriaux de la région !

Une première semaine de formation qui marque le début d’une aventure entrepreneuriale de 4 mois pour 100 participants sélectionnés sur leurs idées et leur motivation. A la clé, un prix pour les 3 meilleurs projets mais surtout une expérience unique, riche en rencontres et en enseignements.

 

Sur le campus emlyon business school d’Ecully ce matin, ce ne sont pas des étudiants mais 100 jeunes porteurs de projets Lyonnais qui viennent remplir l’amphi Calori. Accueillis par Alexander Bell, le directeur de l’incubateur de l’école, leur journée commence par une introduction à la semaine qui les attend : 5 jours de formation à l’entrepreneuriat innovant, devant leur permettre de maîtriser les fondamentaux de la création d’entreprise. Proposition de valeur, business model, stratégie d’entreprise… Une formation de qualité assurée par les meilleurs experts en entrepreneuriat d’emlyon business school, nécessaire avant d’enchaîner sur les 4 mois d’accompagnement dispensés par Lyon Start Up et ses partenaires.

 

Le programme Lyon Start Up

 

Les porteurs de projets doivent avoir une idée innovante et être en phase ante création, c’est-à-dire que leur société n’est pas encore immatriculée. Il s’agit là des deux seuls critères d’éligibilité pour déposer une candidature à Lyon Start Up : le dispositif se veut ouvert à tous et propose un accompagnement complet, collectif et gratuit à la création d’entreprise. Créé en 2014, il a déjà permis d’accompagner plus de 800 porteurs de projets grâce à la mobilisation de dizaines d’acteurs de l’écosystème Lyonnais. Sa mission : détecter les idées innovantes sur le territoire et permettre de les transformer en réalité entrepreneuriale et en projet viable d’entreprise. Lyon Start Up propose ainsi formations, ateliers, journées de rencontres et networking et veut permettre à chaque participant de révéler son potentiel entrepreneurial.

En parallèle de l’accompagnement, les candidats participent à un concours de pitchs en 3 rounds. Le premier aura lieu fin octobre et permettra de sélectionner 50 projets sur les 100 initiaux. 2ème round fin novembre, avec 20 projets sélectionnés parmi les 50. Puis 3ème round final en décembre où seront désignés les 3 lauréats du concours. Si le concours de pitch vise à récompenser et encourager les meilleurs projets, l’ensemble des 100 participants, sélectionnés ou non pendant le concours de pitch, accède à la formation tout au long des 4 mois.

Dans un esprit d’ouverture, de partage et de diversité, Lyon Start Up est alors un concours mais aussi et surtout un moyen de rassembler les personnes, de faire se rencontrer les idées et se confronter les points de vue tout en contribuant au développement socio-économique du territoire.

Sacha Rosenthal, Président Directeur Général du groupe XEFI et parrain de cette 9ème édition de Lyon Start Up, confie :

« Je veux partager mon expérience, mon réalisme et mon pragmatisme avec les jeunes entrepreneurs. J’aimerais les amener à sortir de la vision parfois préconçue qu’ils ont de l’entrepreneuriat, les inviter à se confronter à la réalité en allant à la rencontre d’entrepreneurs qui ont « réussi », loin des pitch formatés et des discours bien huilés. »

Pour en savoir plus sur le programme : https://www.lyonstartup.com/programme

 

Lyon Start Up et emlyon business school

 

Partenaire de Lyon Start Up depuis son lancement en 2014, emlyon business school s’appuie sur son expertise entrepreneuriale, marqueur de son ADN, pour proposer à tous les candidats une formation intensive de grande qualité en un temps réduit. 5 jours seulement pour aborder les notions fondamentales que sont la proposition de valeur, le business model et la stratégie d’entreprise. Un défi face à des participants aux profils et aux parcours très variés, pour qui la maîtrise de ces fondamentaux s’avérera cependant un atout précieux pour la suite.

Pour maximiser les chances de réussite de chacun dans l’aventure entrepreneuriale, l’école compte sur quelques-uns de ses meilleurs experts en la matière : Alexander Bell, Michel Coster, Nicolas Davy et Régis Goujet.

« C’est une fierté pour emlyon business school de contribuer à ce programme qui réunit tous les grands acteurs de l’écosystème entrepreneurial Lyonnais. Ses objectifs sont alignés avec l’une de nos missions, celle de participer à la démocratisation de l’entrepreneuriat. Nous souhaitons pouvoir développer les savoirs et compétences entrepreneuriales chez les participants et leur apporter le maximum de clés pour entreprendre dans les meilleures conditions possibles et avec les meilleures chances de réussite. »
Alexander Bell, directeur de l’incubateur.

 

Parmi les candidats cette année, l’école a le plaisir de retrouver certains de ses diplômés du Master Entrepreneuriat et Management de l’innovation promo 2018-2019 :

  • Marie Nagy et Armand Ferro, porteurs du projet Reus’eat. Leur ambition ? Revaloriser les résidus d’orge des brasseries de bière pour fabriquer des couverts 100% biodégradables et compostables domestiquement
  • Nicolas Zysermann et Tess Dardaine, porteurs du projet Tabbata qui vise à redorer l’expérience client des magasins, grâce à de nouveaux outils digitaux au service des consommateurs.
  • Yann Verneau et Hugo Dupré de CO-CTO, qui interviennent au sein des entreprises en tant que CTO partagés et proposent les rôles et fonctions du directeur technique.
  • Thomas Neuraz et Charif El Bouamri de SmartGarant, qui facilite l’accès au logement locatif des personnes ne rentrant plus dans les cases des propriétaires.
  • Paul Taton de Revcoo, qui propose aux industriels un CO2 local capturé grâce à un procédé innovant appelé « Hybrid Carbon Capture » faisant chuter la température pour geler le CO2 et ainsi l’isoler et le valoriser.
  • Thibault Ozenne et Charles Masson du projet Phealing, dont l’objectif est de sécuriser les professionnels de santé dans leurs pratiques quotidiennes grâce à l’intégration d’intelligence artificielle.