Sélectionner une page

Globetrotteuse, Sophie Peyrat-Forestier (M.S. Entreprendre 2015-2016).a fondé Synbud, le premier moteur de recherche de voyage qui répertorie et géolocalise tous les récits de voyageurs. Le but : fournir aux internautes les meilleures informations sur leurs destinations par quartiers, villes ou pays. Pour les blogueurs voyage passionnés, c’est aussi l’assurance d’une meilleure visibilité.

Comment fonctionne Synbud ?

Il s’agit d’un moteur de recherche permettant aux internautes de trouver les meilleures informations sur leur prochain voyage. Aujourd’hui, pour être visibles, les blogueurs misent sur le référencement naturel ou payant avec de la publicité sur Google. De fait, ce ne sont pas toujours les blogs les plus pertinents pour les voyageurs qui émergent. Synbud regroupe à l’inverse les blogs les plus qualitatifs qui proposent de vrais voyages ne se résumant pas à une nuit passée à l’hôtel.

Quel est le business model ?

Pour les blogueurs et internautes, tout est gratuit. Mais nous misons sur des partenariats en BtoB pour nous développer. Par exemple, nous avons été sélectionné dans le cadre d’un appel à projet de l’exploitant de la navette Rhônexpress qui pourra ainsi valoriser son offre sur Synbud et capter une cible cherchant des informations sur Lyon et région. Cette offre est également applicable à tous les hébergements de proximité et aux transporteurs de personnes au sens large du terme.

Que t’as apportée emlyon business school ?

A peu près tout 😉 Avant l’école, je suis passée par l’université et il faut bien le dire après 5 années d’études, je me posais des questions sur mon avenir professionnel. Durant mes stages, je n’avais pas eu de coup de foudre pour le monde de l’entreprise… L’école ma apporté les ressources nécessaires pour mener à bien ce projet de création d’entreprise de A à Z. C’est stimulant. Nous sommes également à l’incubateur emlyon business school, dont l’équipe est incroyable : ils nous aident, suivent nos avancées et nous challengent.

Si je te dis earlymaker…

Je pense à mes amis ! Autour de moi beaucoup d’entre eux veulent changer le monde à leur échelle, innover sans être coincés dans une entreprise à la structure trop rigide. On veut travailler autrement. Moi je me sens véritablement digital nomad, j’ai envie de continuer à voyager tout en développant Synbud. Je pense que c’est aussi ça l’esprit earlymaker.

Quel avenir pour Synbud ?

Aujourd’hui on recense 15 000 récits de voyages et 300 blogueurs. C’est une niche extrêmement soudée et leur lectorat est très fidèle. Le but est de renforcer encore l’aspect communautaire, sans oublier de nous étendre à l’international pour capter les blogueurs du monde entier.

Ton voyage idéal ?

Seule avec un mini sac-à-dos. Pour moi le voyage est de l’ordre de l’introspection et parfois du challenge. Il arrive qu’on soit déboussolé, que l’on prenne des claques mais c’est toute la force du voyage que de redonner du sens à son quotidien.

Une habitude au travail ?

J’apporte des chouquettes au bureau. Mon associé en raffole et en tant que CEO, je pense que c’est un moyen de garder une ambiance de travail au top.

Un personnage qui t’inspire ?

Sinbad le marin ! C’est un aventurier qui a voyagé, fait fortune et revient au pays, et qui repart voyager car l’envie est trop forte…

Repost: emlyon business school Forever

Aller à la barre d’outils